On a qu’une vie

Anna et moi sommes attablés en terrasse à La poule aux œufs d’or, le rade au pied de mon appartement, vu que, pour changer, le génial Georges Procrastin n’a pas trouvé l’inspiration pour son roman. Peut-on appeler ça un roman ? Y’a pas une ligne dedans. Je louche sur ma Lire la suite…

Ictus toi-même !

—  Où est mon sac à main, Georges ? demande Maman. Et moi, je pense : j’aime plus les anniversaires. Déjà je les aimais pas trop avant aujourd’hui. Surtout le mien. Avec l’âge, un anniversaire, ça ressemble à un oscar d’honneur. Le gâteau est toujours trop petit tellement y’a de Lire la suite…